• Peintre, photographe et écrivain, Arlette Shleifer partage sa vie entre le Marais à Paris, la Corse, les Etats Unis et Taïwan. Après Molto Chic et  Le bar rouge,   son roman chez Colonna Editions « La nuit s’achève » est  « un "noir" très "blanc" ... qui fait singulièrement entrer dans la littérature noire le phrasé méditatif d'une écriture attentive au sensible qui la déborde de toute part » (C'est l'avis d’un chroniqueur sur le site K-libre).

    Lors d’un entretien, elle confiait à Corse noire : « Pourquoi la Corse ? Parce que j'ai découvert ce lieu magique en voyage de noce. Depuis j'y habite une grande partie de l'année entre deux voyages. Mon fils a épousé une petite Corse....Donc que de merveilleuses raisons de venir y écrire et y peindre ! Je suis très sensible aux senteurs de cette île ; je les ai cherchées partout ailleurs, en vain. Et puis il y a les amis, si importants… »

     

    quandlesfleurssenmelent_couverture_modifié-1

    votre commentaire
  • Le recueil de nouvelles policières en langue corse du concours 2009 organisé par l’association Corsicapolar et la Collectivité Territoriale Corse en livre virtuel ci-dessous :

    Méditerraneri
    Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.

     Vous pouvez aussi cliquer ICI

     

    Comme cela a été fait en 2009, l’association Corsicapolar  et la CTC ont organisé un concours de nouvelles policières en langue corse dont la clôture des envois par les participants est fixée à fin février 2011 et les dix meilleures nouvelles feront l’objet d’une publication par les Editions Ancre latine, partenaire du concours et du festival corse et méditerranéen organisé par l’association Corsicapolar.

         Le concours est ouvert à  deux catégories de participants (moins de 18 ans et 18 ans et (ou) plus).  Chaque catégorie  fera l’objet d’un prix de 300 €  pour l’auteur de la meilleure nouvelle. Ces prix seront décernés par un Jury.  En cas d’égalité entre deux candidats, le montant du prix sera partagé. 

          L’objectif est d’encourager, en Corse, de nouvelles vocations d’écrivains in lingua nustrale.

          Corsicapolar vous invite à faire partie de cette aventure littéraire en  adressant votre nouvelle policière qui devra s’articuler autour du thème : La Méditerranée espace de tragédie et de comédie.

         Le texte, dactylographié, comportera 5 à 8 pages maximum, chacune d’une trentaine de lignes.

           

    Les inscriptions, les propositions de nouvelles doivent être adressées,

     

    soit par courriel à :

    corsicapolar@aliceadsl.fr

     

    soit par courrier à :

    Corsicapolar

    Hameau de Castagna

    20138 Coti-Chiavari


    votre commentaire
  •  

                   Kebab story est un polar inhabituel sous-tendu par deux identités, arménienne/corse et portant un regard contemporain par le biais d'une intrigue policière, sur un héritage culturel lourd mais abordé avec une apparente légèreté. Passé et présent s'y conjuguent pour interpeller un avenir incertain. Le double épilogue s'inscrit dans une actualité laissant le lecteur libre de la relier à la fiction...         

    (cliquer sur la couverture)           

    Sortie annoncée sur le site du magasine Nouvelles d'Arménie à l'adresse ci-dessous:

     http://www.armenews.com/article.php3?id_article=59555&var_recherche=ceccaldi

    (cliquer sur l'adresse)

     Cet ouvrage vient d'être réédité chez MELIS EDITIONS:

     

     Biographie Ida Der-Haroutunian (  cliquer )

     

     

    Nous vous dévoilons le premier chapitre...

      Ardé… Miss. 

                Ce fut dans cette éclaircie de fin d’après-midi pluvieux que la jeune femme au visage de plomb de Frédéric – Auguste Bartholdi me sourit avec infiniment de grâce, alors que mes escarpins de faux cuir rouge prenaient l’eau, en traversant l’asphalte de la place des Terreaux.

         Quelques passants commençaient à s’attarder çà et là ; les narines fumantes du remarquable attelage de la grande fontaine donnaient un air de Piazza Navona à ce lieu célèbre de la capitale des Gaules. 

         Pourquoi n’étais-je pas, alors, rentrée dans le Noir des quais du  polar [1]? Pourquoi ne m’étais-je pas plutôt assise, moi qui descends de plusieurs générations de buveurs invétérés de café, à la terrasse design de celui qui porte un nom saxon ? Ou encore, pourquoi, en ce premier jour d’avril humide et capricieux, n’avais-je pas gravi, pour me réchauffer, les escaliers bordés de vieilles enseignes et parfois d’arbres fleuris qui faisaient comme un cortège carnavalesque jusqu’à la place de la Croix - Rousse ? Mes pieds trempés me guidèrent avec une étrange détermination vers une de ces ruelles sombres, perpendiculaires à la Saône. Une traboule ou presque…
      


     

    [1]Salon de littérature policière

     

      Cliquer sur l'image


     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Jean-paul Ceccaldi, Né à Ajaccio (Corse du sud) . Ses parents sont originaires d’Evisa et de Partinellu. En 1974, il est entré, comme inspecteur à la Police judiciaire de Paris . Depuis plusieurs années, il était en fonction à Marseille où il s’est occupé de proxénétisme et d’affaires financières. Après un long passage au SRPJ de la cité phocéenne, il vient de terminer sa carrière comme Commandant à la police des polices. Il fait partie d’une catégorie particulière de policiers : les flics corses. De cette différenciation assumée, il a imaginé le personnage du Flicorse, en écrivant des polars à la manière de vraies enquêtes judiciaires. Il vit entre Marseille ( où il réside ) et la Corse ( où il se rend fréquemment ).

    Dans le cadre d’une association " Corsicapolar " sise à Coti Chiavari ( Corse du sud) ,il participe à l’organisation du  festival du polar corse et méditerranéen qui se déroule chaque mois de juillet à Ajaccio depuis 2007 . La 4ème édition est annoncée du 9 au 11 juillet 2010.

    Sur l’Internet, on peut consulter son site "Île noire " et il participe au site " Corsicapolar.eu " notamment par une rubrique " L’isle noire de Jean-Paul Ceccaldi ".


    En réédition juillet 2010:

     

     

    Polar paru en juillet 2010 et rédité en 2012..

    oeufcorse_une_modifié-1

     

     

     

     

     

     

     
     

     

     

     

     

     

     

    Roman paru en mars 2011

    Venise
     

     

     

     

     

     

     

     

    AUTRES PARUTIONS RECENTES:

     

    trilogie_unetrilogieFlicorse_4émecouv

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans les bons polars de l'été sur le site COZOP- cliquer ICI

     

     

     

    Et aux Editions Melis, co-écrit avec Ida Der-Haroutunian... 

     

    kebab_story

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ouvrages collectifs

    - Pierres anonymes Edtions A Fior di Carta

    - A cerca Editions A fior di Carta

    - Piccule Fictions - Edité par Corsicapolar pour Handi20

    - Les amoureux de l'Arménie aux Editions Brumerge.

     

     

    Site Ile noire: http://flicorse.kazeo.com

    Corsicapolar :    http://www.corsicapolar.eu

     


     

    Jean-paul Ceccaldi | Créez votre badge


    13 commentaires
  • Hâte-toi d’aller à l’Isles-sur-Sorgue pour prendre les chemins de Char longeant cette rivière et remonte jusqu’à la source ! Suis le parcours de l'homme et de l'écrivain ! Remonte du texte à ces « paysages premiers » 

     

    Tu es pressé d'écrire,

    Comme si tu étais en retard sur la vie.

    S'il en est ainsi fais cortège à tes sources.

    Hâte-toi.

    Hâte-toi de transmettre

    Ta part de merveilleux de rébellion de bienfaisance. […/…]

    (Extrait de « Commune présence » poème de René Char)

     

    La classe SEN A-E  du lycée professionnel Ampère (Marseille) s’est promenée en territoire non cadastrable à la rencontre du poète et il en résulte un recueil illustré que vous pouvez feuilleter…

     http://v.calameo.com/2.0/cviewer.swf?bkcode=0000188138980be52ca3d&langid=fr&authid=36B7rh5gVE1U


    votre commentaire